Journée mondiale sans tabac: Et si la nature disposait d'une solution pour vous aider à arrêter de fumer ?

Dans cet article, nous allons d'abord vous éclairer sur les conséquences de la cigarette, puis vous parler du potentiel soutien que la nature nous propose :


1- La composition d’une cigarette

2- Les conséquences du tabac sur la santé

3- La dépendance : Comment arrêter ? Quand disparait le manque ?

4- Le tabagisme passif

5- La Phycocyanine & la Spiruline : Une solution pour combattre l'addiction ? 


 

 
 
 

LA COMPOSITION D’UNE CIGARETTE 

La cigarette, inventée en 1843, a pour seul but de se détendre et profiter. De nombreux fumeurs mentionnent que cette dernière leur permet aussi de digérer. Si nous nous penchons sur la composition de la cigarette, nous n’y voyons aucun composant qui permet ces bienfaits.

Fumer des cigarettes est nocif car le tabac, en brûlant, produit près de 4.000 substances chimiques que vous inspirez profondément...

 

À l’intérieur d’une cigarette nous pouvons retrouver quelques sympathiques* composants comme :

  • goudron
  • monoxyde de carbone
  • acide cyanhydrique
  • ammoniaque
  • acétone
  • nicotine
  • benzène...

Les plus toxiques sont les différents goudrons qui endommagent les tissus des bronches et des poumons, les nitrosamines provoquant des cancers, l’acroléine présente dans la fumée et le monoxyde de carbone irritent et brûlent l’intérieur du corps. La nicotine joue un rôle déterminant dans la dépendance au tabac, elle n’est cependant pas responsable des maladies qu’elle provoque.

 

Il est important de comprendre que les cigarettes dites « légères » ne diminuent pas les risques. La fumée des cigarettes, dites « light » ou légères, est similaire à celle des cigarettes classiques. L’effet « light » s’appuie juste sur la présence de micropores au niveau du filtre, ce qui permet à l’air ambiant de diluer la fumée et de réduire la proportion de goudrons et de nicotine inhalée. L’efficacité de ces filtres est prouvée sur des robots qui « fument » à un rythme et une puissance constants. Le fumeur, quant à lui, ne peut calculer par lui-même le volume des bouffées qu’il inspire. Cependant, il a inconsciemment envie d’une dose précise de nicotine alors, lorsqu’il essaie une cigarette « légère », il va prendre de plus grosses bouffées de fumée diluée, et la « light » se transforme en classique.





 
 

 

LES CONSÉQUENCES DU TABAC SUR LA SANTÉ

1- Conséquences majeures

 

Le tabagisme représente la première cause de mortalité évitable, avec environ 75.000 décès estimés en 2015, soit environ 13 % des décès survenant en France métropolitaine.


« En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt des conséquences de son tabagisme. »

 

Un cancer sur trois est causé par le tabagisme. 80 à 90 % des cancers du poumon sont liés au tabagisme actif.  De plus, de nombreux autres cancers sont également causés par le tabac : 

  • gorge
  • bouche
  • lèvres
  • pancréas
  • reins
  • vessie
  • utérus

Fumer provoque également des maladies cardio-vasculaires comme les accidents vasculaires cérébraux, l’artérite des membres inférieurs, les anévrismes… 

La bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie respiratoire chronique qui est essentiellement due au tabagisme.

 

D’autres maladies peuvent être liées ou aggravées par le tabac :


2- Autres conséquences

De nombreux effets secondaires peuvent apparaître à cause du tabagisme :

  • diminution des performances, voire des capacités sexuelles
  • carences en vitamine
  • détérioration des dents et fragilisation des gencives
  • atteintes à l’estomac et l’œsophage
  • atteinte au développement d’un fœtus

 


 


LA DÉPENDANCE : Comment arrêter ? quand disparaît le manque ?

"Contrairement à ce que l'on peut croire, la dépendance n'est pas que chimique : elle est aussi comportementale et psychologique", commence le docteur Bernard Antoine, addictologue, tabacologue et formateur en tabacologie dans le 14e arrondissement de Paris. 


En effet, la nicotine n’est pas la seule responsable de la dépendance car en deux/trois semaines d'arrêt, la dépendance à la nicotine peut disparaître.


Cependant, il restera la dépendance psychologique puisque la cigarette apparaît comme une occupation, un antidépresseur pour le fumeur. La cigarette apparaît comme un vrai rituel, une vraie activité qui se répète et rythme une journée.

 

Une personne dépendante ressent un désir compulsif de fumer, des difficultés à ralentir sa consommation ou encore l’augmentation du temps consacré à la pause cigarette.

 

Alors comment arrêter et diminuer le manque ?

Il faut être conscient que la dépendance au tabac est la plus puissante puisqu’elle s’installe très vite, très jeune et l’envie apparaît plusieurs fois par jour.

Afin d’arrêter complètement, il faut être déterminé et le faire pour soi ! Vous pouvez vous faire suivre par un tabacologue pendant ce long parcours.

De plus, trouver une activité de substitution pour remplacer vos « pauses clope ».

  • faites du sport
  • détendez-vous
  • canalisez-vous
  • trouvez le bon rythme
  • soyez avant tout conscient que cela demande du temps et que l’on rencontre parfois des échecs. 

 

L’arrêt de la cigarette entraîne des effets secondaires tels que:

  • fatigue
  • étourdissement
  • faim
  • irritabilité
  • toux

Vous devez forcément passer par ces différentes étapes pour vaincre votre addiction. Pour tous renseignements complémentaires, rendez-vous sur le site national : tabac-info-service.fr





 
 
 

LE TABAGISME PASSIF 

Le tabagisme passif est le fait, pour un non-jumeur, d’inhaler la fumée dégagée par un ou plusieurs fumeurs[NT1] . Cette consommation de tabac est donc involontaire. On parle également de tabagisme passif pour l’exposition du fœtus au tabagisme (actif ou passif) de la mère.

Tous ces composants toxiques présents dans la cigarette sont extrêmement nocifs pour le fumeur, mais la fumée l’est également pour le non-fumeur.


Le tabagisme passif est toxique dans un environnement fermé mais l’est également dans un environnement ouvert.

 

De nombreuses personnes sont concernées par cette consommation de tabac involontaire :

  • l’entourage du fumeur
  • les personnes qu’il croise dans son quotidien
  • et également le fœtus dans le ventre de sa mère.

 

En effet, on estime qu’en 2015, 15,5 % des personnes âgées de 15 à 75 ans, occupant un travail, devaient faire face à la fumée des autres dans les locaux.

Au domicile, 28,2 % des 15-75 ans mentionnaient qu’un de leurs proches fumait à l’intérieur du domicile. En dix ans, cette proportion est en baisse puisqu’elle était de 32,8 % en 2005. Parmi les jeunes de 17 ans, 24 % déclarent être exposés à la fumée de tabac à la maison et 62,9 % devant leur établissement scolaire en 2017. 




...

Alors, comment la nature peut-elle vous soutenir pour arrêter de fumer ?



 
 
 

Phycocyanine + Spiruline: une solution pour combattre l’addiction ?


La Phycocyanine




La nicotine, par stimulation sympathique, augmente le risque de maladie vasculaire et de cancer. Les aldéhydes solubles et les cétones présents dans la fumée de tabac semblent exercer leurs effets néfastes par l’activation des complexes oxydasiques du NADPH (permettent l’oxygénation) dans les tissus vasculaires et dans les poumons. 

 

La nicotine +  les aldéhydes semi-stables solubles & les cétones présents dans la fumée (composés organiques comportant au sein de leur molécule le groupe carbonyle -CO- sont appelés composés carbonylés) représentent des risques élevés de maladie vasculaire, cancer et maladies pulmonaires obstructives chroniques.(1) 


Grâce à la phycocyanine, il se pourrait que vous puissiez atténuer les effets pro-oxydatifs des aldéhydes et des cétones de la fumée de tabac.(1)

 

De plus, le docteur Thierry Schimtz soutient que la phycocyanine prévient aussi l'athérosclérose(2) qui est responsable d'un tiers des décès en Europe(3). Cette maladie apparaît lorsque des plaques de graisse se disposent sur les artères et interfèrent avec la circulation sanguine. Les principales victimes de cette maladie sont les diabétiques, les fumeurs, les obèses, les personnes hypertendues et atteintes de cholestérol(3). La médecine classique propose aux malades des anticoagulants, des traitements anti-agrégants plaquettaires et aussi des vasodilatateurs, afin de réguler la circulation. Dans les cas les plus graves, elle procède au pontage (technique de chirurgie cardiaque consistant à contourner une artère coronaire en implantant un autre vaisseau en aval de cette dernière). Cependant, la médecine s'attaque aux conséquences, non pas aux causes.

 

Il est en votre pouvoir de soutenir votre organisme grâce à la phycocyanine. Son usage quotidien permettrait la diminution des plaques ainsi que la prévention de leur formation(4). Elle semble aussi prévenir les lésions des artères en détoxiquant certains polluants contenus dans la cigarette(4). La majorité des études scientifiques sur la phycocyanine sont réalisées en Asie, où elle est très utilisée en milieu hospitalier(5). Devrions-nous suivre cet exemple en Europe ?


La Spiruline

 



La spiruline, quant-à elle, peut également être une aide contre le tabagisme. Il est démontré par des études sur des rongeurs (6) et des cultures cellulaires humaines que les apports en cyanobactéries comestibles de la spiruline imitent en toute sécurité la bilirubine intracellulaire (la bilirubine est un pigment non-soluble dans l’eau, de couleur jaune, ayant un effet athéroprotecteur, c'est-à-dire a un rôle protecteur vis-à-vis du risque cardiovasculaire.)

 

De plus, lors de l’arrêt de la cigarette, de nombreux fumeurs ressentent le besoin de compenser et apparaît alors la stimulation de l’appétit. Ces effets peuvent alors causer une prise de poids rapide qui peut être la cause de l’abandon.


Grâce à sa composition en acides aminés, la spiruline régule naturellement l’appétit en évitant la boulimie réactionnelle et le risque de récidives (7).


Êtes-vous motivé(e) pour combattre votre dépendance au tabac et perdre cette mauvaise habitude ? Vous en êtes capable !



Il ne faudrait que 21 jours pour perdre/prendre une habitude, et 21 jours (8) pour arrêter de fumer. Cela pourrait bien changer votre vie, alors pourquoi pas maintenant ?





Sources :

1- https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25812281/...tobacco&from_pos=2
2- https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2014SA0096.pdf
3- https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2565546-dependance-tabac-test-duree-symptome/
4- https://www.antenna-france.org/wp-content/uploads/2014/05/Principes-de-Sante-nov-2014-phycocyanine.pdf
5- 
https://www.consoglobe.com/spiruline-phycocyanine-cg/2

6- Shanab. 2012 Shanab SM, Mostafa SS, Shalaby EA, Mahmoud GI. Aqueous extracts of microalgae exhibit antioxidant and anticancer activities. Asian Pac J Trop Biomed. 2012 Aug;2(8):608-15. doi  : 10.1016/S2221-1691(12)60106-3.

7- "La spiruline : l'algue bleue de santé et de prévention” par Jean-louis Vidalo, p. 264
8- https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/21-jours-arreter-de-fumer-methode-rentree-31979



Cet article a été rédigé par:

Alicia MONET

"Communicante optimiste, je m'inspire de nombreux ouvrages de développement personnel pour trouver mon style d'écriture. Depuis toute petite, j'imagine et invente mes propres histoires alors pourquoi pas utiliser ma jolie plume pour aider les autres ?"